Aqualearning

Localisation : Wuhan, Chine

Année : 2021
Cadre : Étude - PFE

Médium : Éléments graphiques  

Le rapport entre l’eau et la civilisation chinoise a toujours existé. S’il a été spirituel, religieux et artistique lors des millénaires précédant notre ère, les liens entre cet élément naturel et le gouvernent chinois est aujourd’hui tout autre.

Les eaux, les sols et l’air sont aujourd'hui si pollués que les dangers sont mortels aussi bien au niveau écologique qu’humain.

L’urbanisation et l’industrialisation de la Chine ont mis l’humain au-dessus de la nature, en mettant en péril tous les écosystèmes formant le territoire chinois et notamment celui de Wuhan. 

Ville à la superficie et à l’importance de l’Île-de-France, Wuhan a été le terrain d’étude de ce rapport de Projet de Fin d’Études. L'étude de ce vaste territoire a permis de mieux cerner les enjeux sociaux, humains, politiques et écologiques d’une société chinoise en évolution perpétuelle. 

Les eaux, si polluées à Wuhan, ont ainsi été le point d'entrée dans le projet. Après plusieurs semaines d'études des eaux et des sols wuhanais, un programme de Centre de Recherches sur la dépollution pérenne et durable des eaux et des sols de ce territoire chinois a pu être développé. 

Aqualearning a comme idée d'être un nouveau lieu de recherches à l'espace et l'architecture modulable et évolutive dans le temps, ainsi qu'un lieu de vie, de rencontres et d'ouverture aux nouveaux gestes durables à avoir dans notre contexte de dérèglement climatique.

De plus, ce bâtiment prend place dans son contexte climatique. Cette serre bioclimatique, se trouvant dans un parc urbain public dédié à l'étude de la biodiversité environnante, permet aussi bien d'expérimenter des dépollutions en phytorémédiation que de lutter contre les hivers froids et rudes ainsi que les étés chauds et humides. 

Finalement, un bâtiment ayant comme volonté de remettre en avant la richesse de la biodiversité, des eaux et des sols du territoire wuhanais. 

1/7
1/4